lundi 2 décembre 2013

UNE FESSEE DANS L'ESCALIER !

                                                          Me promenant sur un boulevard, proche des quais de seine, en passant devant la porte d'un immeuble cossu, j'entendis une vive querelle entre la concierge et une locataire .
-" Dites-donc, Nathalie, vous pourriez vous essuyer les pieds ! Je ne fais pas le ménage pour des prunes !"
-" Et alors ? Vous êtes payée pour çà ! Vous avez qu'à recommencer !"
-" Oh ... ce qui faut pas entendre !"
Puis une autre voix, toujours féminine, mais plus grave, se fit entendre !
-" Il est vrai Nathalie , que ce ne sont pas des paroles à dire ! Excusez-vous tout de suite ! Sinon ... !"
-" Sinon quoi ? Madame ma voisine qui se mêle de tout !"
-" Oh tout simplement que si vous voulez jouer les gamines effrontées, je risque de vous considérer comme telle en vous flanquant une fessée !"
-" Non mais ! Je voudrais bien voir çà ?"
-" Ah ... Vous, vous n'allez rien voir du tout, avec le nez au ras du sol ! Mais vous allez surtout la sentir, cette fessée !"
-" NON ... Ne me touchez pas ... !"
Alors là, je décidai de pousser la porte pour assister à ce spectacle !
  Une grande femme, blonde platine, s'était assise sur les marches de l'escalier montant aux étages, et tirait par le bras une autre femme, brune, pourvue de jolies formes arrondies .
  Cette dernière s'affala sur les cuisses de la blonde qui s'aperçut de ma présence !


-" Ah tiens ... un nouveau spectateur ! Bonjour monsieur, vous arrivez à pic, je m'apprétais à déculotter cette petite peste ! N'est-ce pas Nathalie ? Une déculottée publique !"
-" Non ... Vous n'avez pas le droit ... Je vous l'interdit !"
Mais déjà sa jupe était retroussée, montrant une petite culotte blanche qui fut rapidement descendue .
  La fameuse Nathalie battait des jambes dans le vide pour éviter cette déculottée humiliante, mais peine perdue, son beau fessier bien rond et largement fendu fut exposé tout nu à nos regards !
  Et aussitôt, le bruit des premières claques se mêla aux cris de la pénitente !



  Oh, qu'elle les remuait bien ses fesses, en cadence avec les claques régulières qui leur apportait une belle couleur rouge !
-" Cà va vous apprendre le sens des convenances, cette bonne fessée devant témoins !"
Et elle continuait à la fesser toujours au même rythme, sans pitié pour la pauvre Nathalie qui maintenant pleurait à chaudes larmes .
  Surtout que la fesseuse était stimulée par la concierge.
-" Allez-y, madame Smith ! La peau du cul, çà repousse toujours !"
Entre temps, une petite fille était également entrée, qui contemplait le châtiment avec de grands yeux et un petit sourire sadique .
  Car maintenant, Nathalie avait vraiment un derrière écarlate ! Ce n'était pas une tendre, la grande blonde !
  Pas loin de 100 claques avant qu'elle ne cesse la correction et redresse sa punie !
-" Maintenant, vous allez vous excusez ! Sinon je passe le relais à madame la concierge !"
Oh, je pense qu'elle avait son compte, Nathalie !
  Bien que la petite peste d'une douzaine d'années, qui en avait pas vu assez, me semble-t'il, ajouta sournoisement :
-" Si vous voulez m'dame, j'ai un martinet chez moi ! J'peux vous le prétez ?"



  Cette réflexion fit rire tout le monde ! Sauf Nathalie bien évidemment !
En tout cas, elle me fixait d'un oeil noir ! Assurément elle n'avait pas apprécié qu'un homme puisse voir ses fesses nues se faire humilier !
  Tout en remontant sa culotte, elle ne me lachait pas du regard ! Un regard embué de larmes !
Et moi je souriais en pensant : " On se reverra Nathalie ! Tu as de trop belles fesses pour que je ne les admire pas à nouveau !" 
  Puis vexée et meurtrie dans son amour propre, elle disparut dans la cage d'escalier !

Mais n'est-ce pas qu'on va se revoir Nathalie ...

  (* du 3ème dessin = Voir l'épisode du " train Paris-Nice " sur ce même blog, ou Nathalie, encore gamine, a reçu une fessée déculottée par sa mère, dans un compartiment où se trouvaient d'autres personnes !)

5 commentaires:

  1. Cela s'appelle un cuisant rappel à l'ordre!
    Peut-être souhaitez-vous le vivre en vrai?

    gigi3945@gmail.com

    RépondreSupprimer
  2. moi c'est à ma concierge que je voudrais faire cela le ménage serait peut être mieux fais

    RépondreSupprimer
  3. moi je l'aurais obligé à rester au coin en bas de l'escalier pendant une heure avec un panneau n'essuie pas ses pieds les fesses à l'air bien sur

    RépondreSupprimer
  4. coucou à tous

    je suis heureuse de vous relire M. Zerte.
    encore une belle histoire de fessée et de très beau dessin
    pour ma part, je pense que si je repondais de cette manière à ma mère, je crois qu'elle serait tout a fait capable de me redonner la fessée...mais pas en public, enfin je l"espère, mais elle ne manquerai pas d'informer la concierge de mon futur chatiment, ce qui m'aurait fait rougir comme c'était le cas avant!!
    effectivement, la punition au coin déculottée aurait été méritée au moins le temps que les fesses refroidissent.
    la petite voisine de 12 ans recevrait elle encore la fessée martinet?
    au plaisir de vous relire prochainement

    Simone

    RépondreSupprimer
  5. moi aussi j'ai recu une fessee par la concierge de mon h l m je lui avai manque de respect elle a baissee mes collants et ma culotte je m'en rappel encore

    RépondreSupprimer