lundi 10 décembre 2012

PARIS - " fessée " - NICE !

                                                         J'aime bien votre site et serais partante pour que vous puissiez illustrer ma mésaventure. Je l'ai envoyé à LAMBERCIER qui l'a publiée sous le titre " Mémorable fessée dans le Paris-Nice " avec quelques petites modifications. Voici mon témoignage d'origine : Histoire vraie que je ne suis pas prête d'oublier ! Avez-vous besoin d'une photo de moi pour vous en inspirer ? ( Mais sans qu'on me reconnaisse quand même !)



     Bonjour,
  Je m'appelle NATHALIE et j'ai découvert votre blog un peu par hasard . J'avoue avoir un peu honte de mon témoignage, car rien que d'y penser me fait revivre ce moment humiliant, mais tant pis je me lance !
  J'ai gardé mon vrai prénom !
J'avais 12 ans et demi et je partais en vacances à Nice avec ma mère. Mon père devait nous rejoindre un peu plus tard à cause de son travail.
  J'avais déjà un peu traîné et ma mère avait peur qu'on rate le train . Je l'avais envoyé promener mais tout était rentré dans l'ordre !  Une fois dans le train, nous nous sommes installées dans un compartiment ( A l'époque, il y avait des compartiments dans les trains, et pas encore de T.G.V. )
  Un autre couple s'était installé avec leurs enfants plus jeunes que moi, je pense 8-9 ans. un garçon et une fille, et une dame plus agée.
  Je n'aimais pas les gamins plus jeunes, et j'ai vite fait de le faire comprendre ! Le garçon voulait jouer avec moi et je ne voulais pas, si bien que je l'ai envoyé promener, pas très aimablement à vrai dire, en disant :
-" Cà va, t'es gentil, mais lâches-moi !"
  J'ai vu le regard surpris et choqué de ses parents, et ma mère, génée, n'a pu s'empêcher de dire :
-" Dis donc, Nathalie, çà t'ennuirait d'être aimable ?"
  Alors j'ai commencé à répondre, du genre !
-" Mais c'est vrai quoi, qu'est ce que tu veux que je joue avec des gamins ?"
Ma mère : -" Et toi ? Tu n'es pas une gamine peut-être ? A 12 ans tu as encore du chemin à faire !"
-" Moi, d'abord, j'ai 12 ans et demi !"
  Et là, les adultes présents ont souris en disant :-" Attention, et demi, c'est important !"
Et j'ai fait une grimace que ma mère a vu !
  Elle a immédiatement haussé le ton, jusqu'à la phrase qui me fait encore aujourd'hui froid dans le dos :
-" Tu veux une fessée devant tout le monde ?"
  J'ai baissé la tête en rougissant, et la dame agée a dit à ma mère :
-" C'est terrible quand même, maintenant si on n'emploie pas les grands moyens, les enfants auraient vite fait de nous marcher dessus !"
  Tout le monde a acquiescé. Le garçon et la fille me regardaient d'un moqueur. Et les adultes, ma mère en tëte, ont commencé une coversation sur l'éducation etc ...
  J'en avais vraiment assez et, en tournant la tête vers la fenêtre du compartiment j'ai murmuré, hélas pas assez bas :
-" Mais qu'est ce qu'ils sont cons !"
  Il y eut un grand silence ! Tout le monde était choqué de mes propos , et la dame agée a tourné la tête vers ma mère, d'un air interrogateur comme si elle attendait qu'elle mette sa menace à exécution !
  Ma mère m'a fusillée du regard en disant :
-" Alors là, ma petite, tu vas y avoir droit à la fessée devant tout le monde ! Et les fesses à l'air !"
  Ce faisant, elle m'a attrappé le bras et m'a tiré vers elle pour que je me retrouve en travers de ses cuisses. La dame à coté s'est même poussée pour lui laisser un peu de place.
  J'étais en short court d'été et petit débardeur ! J'ai supplié :
-" Non maman, s'il te plait, pas la fessée !"
-" Tu n'avais qu'à réfléchir avant !"

 
 Et j'ai senti mon short qui glissait le long de mes cuisses ! Je pensais qu'elle s'arrêterait là, mais non, la colère aidant, elle fit descendre ce short jusqu'aux chevilles pour le retirer complétement !
J'étais en petite culotte, exposée aux regards moqueurs !
  Et là, c'est comme si le monde avait basculé !!!  J'ai senti ses mains attrapper l'élastique de ma culotte et commencer à la baisser !
  je pleurnichais mais rien n'y a fait, mes fesses sont apparues nues !
elle m'a quitté la culotte devant tout le monde, entièrement,, et m'a administré une fessée mémorable !!!

 
  La fillette et le gamin pouffaient de rire et j'étais morte de honte !
Après une bonne vingtaine de claques, ma mère m'a ordonné : "Excuses-toi !"
  Ce que j'ai fait, toujours cul nu !
Puis elle a rajouté :
-" Et je te préviens, Nathalie, si j'entends encore un mot, tu restes les fesses à l'air jusqu'à Nice !"
  Peut-être pas jusqu'à Nice, mais vingt bonnes minutes allongée cul nu sur ses genoux en attendant que mes fesses redeviennent blanches !

  Autant vous dire que celà m'a calmé pour un bon moment !

  Aujourd'hui encore il m'arrive d'y penser, bien que j'ai 50 ans passés !

                                                                   Un texte INTEGRAL de NATHALIE  !


           Un grand merci à toi, NATHALIE, pour tes photos superbes ! Je dois dire à mes lecteurs qu'elle est très jolie ! Hum ...  Mais dommage pour vous, je ne publie pas !
  Un contrat de confiance qui est valable pour toutes !
                                                                                                           ZERTE

7 commentaires:

  1. Merci beaucoup pour ce nouveau post et merci à Nathalie pour son histoire

    RépondreSupprimer
  2. L'histoire est excitante!
    Belles illustrations

    Merci!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour a vous,tres belle histoire et c'est encore plus humiliant de de faire fesser comme une gamine(a douze ans ET DEMI!!!)devant des personnes encore plus jeune!
    Devant des adultes on a droit a des commentaires du style"Oh tu la cherchais cette fessée!"ou bien"Ta maman a bien raison de te fesser,si c'etait moi tu aurais eu droit aumartinet"
    Tandis que devant des plus jeunes on perd son aura d'ainée:c'est redoutable!
    Amicalement de Valerie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca doit être très dur devant les moqueries des enfants en effet. Je pense parfois à une étudiante babysitter qui garderait des plus jeunes et serait punie devant eux pour une négligence, terrible d'être humiliée ainsi!! : /

      Supprimer
  4. Bonjour Nathalie . Suite à ton expérience de fessée cul nu devant tout le monde dans un train, je voudrais te poser une question :
    Est-ce que par la suite, en tant qu'ado, ou même majeure, lorsque tu prenais le train, peu importe lequel, tu n'éprouvais pas un petit besoin sensuel de revivre ce moment ? Ou une angoisse émotive qui te rappelais cette fessée ? Ou peut être l'envie inconsciente d'en recevoir une autre ? En regardant les gens qui t'entouraient ?
    Anne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anne,
      non il n'y avait pas vraiment de désire de revivre cela. Le fait de m'asseoir dans un train à compartiment au cours de voyages suivantme rappelait plutôt la honte de ce souvenir, et je me ternais vraiment tranquille !

      Supprimer
  5. Bonjour Nathalie,

    C'est vrai que vous êtes très jolie?

    gigi3945@gmail.com

    RépondreSupprimer