jeudi 7 novembre 2013

LES MALHEURS D'ESTELLE !

                                        ( Résumé de l'épisode précédent : Estelle venait de recevoir une bonne fessée par son tuteur, à l'aide d'une règle en bois ! Et même ses cuisses étaient marquées ! )



          Le lendemain, mon tuteur m'obligea à porter une jupe très courte. Ainsi, en gagnant le lycée, mes amies voyaient fort bien les marques significatives d'une bonne cuissée !
  Certaines se moquaient sans égard pour ma honte.
-" Oh, les jolies traces rougeâtres sur les cuisses ! Elle a dû recevoir une sacré raclée ! Comme une vulgaire gamine !"
  Alors, sans me dégonfler, je soulevai ma jupe et baissai ma culotte !
-" Bande de connes ! Vous voulez voir mes fesses ? Il y en a encore plus des traces !"
-" Wahou ... son cul ... ! Un vrai camaïeu de rouge et de mauve !"
  Heureusement, j'avais une vraie copine qui s'agenouilla derrière moi, plaçant doucement ses mains sur mes fesses .

 
-" Ne t'inquiétes pas, je vais faire disparaître ces vilaines boursouflures en te massant les rondeurs ! J'ai l'habitude ! Avec ma soeur, lorsqu'on reçoit le martinet, c'est ainsi qu'on agit pour calmer nos douleurs !"
  En effet, ses mains fines et longues qui caressaient mes fesses me firent le plus grand bien .
Mais cette superbe amie n'était pas insensible à l'attrait de mes fesses, et je dus l'arrêter lorsqu'elle commença à les écarter !
  Un certain trouble me gagnait, et ... il fallait dire "stop" !

                        Mais toutes n'étaient pas de cet acabit !
  Je me souviens avoir flirté avec un garçon plus jeune ! Oh, juste quelques baisers, sans plus, dans un petit parc qui était désert le soir.
  Lorsque sa soeur ainée nous surpris, tendrement enlacés ! Ce qui ne fut pas de son goût !
-" Cochonne ! Qu'est-ce que tu fricotes avec mon petit frére ? Tu veux  pas non plus qu'il te tripote les fesses ? En tout cas, moi je vais m'en occuper de tes fesses ! Et pas pour le plaisir !"
  Ah, passez-moi cette expression triviale, mais cette salope plus forte que moi me prit sous son bras pour me trousser la jupe et, non contente de celà, me baisser la culotte sous les yeux de Norbert !
-" Voilà ! Tu les montre bien tes fesses à mon frérot ! Je suis sure que tu le voulais ! n'est-ce pas, dévergondée ? Et t'as pas fini de le montrer ton petit cul !"
  Puis elle me flanqua une terrible fessée ! 


 
  On dit que chaque fessée se ressemble, mais c'est faux ! La veille j'en avais reçu une par mon tuteur, une bonne, mais calculée, maîtrisée, pour qu'elles soit vexante et douloureuse sans un excés intense qui n'aurait plus aucun sens avec la fessée punitive !
  Tandis qu'elle, elle claquait à toute volée ! Mes fesses n'avaient pas le temps de respirer ! A peine une claque tombait qu'une suivante retentissait aussitôt !
  Et souvent sur la même fesse, avant de s'en prendre à l'autre !  Ouhh ... !
C'est sans douceur également qu'elle me redressa pour me dire :
-" Maintenant tu retires ta culotte et tu me la donnes !"


 
  Je n'étais pas d'accord, mais quelques nouvelles claques cinglantes me firent obéir !
Elle la saisit et la fit sentir à son frère .
-" Renifles bien ce qu'elle a mouillé dans sa culotte !"
Puis, cette culotte qui était mienne, elle me l'enfila dans la bouche, coté face bien sur, là ou repose habituellement ma féminité quelque peu poilue !
-" Vas-y, cochonne, aspires- là bien !"
Et l'affreux Norbert, que j'avais doucement embrassé auparavant, de se saisir de ma main pour la placer sur le haut de son pantalon.
 Sous le tissu léger, je sentis une "bosse", et il fit glisser mes doigts le long de son membre.
  J'avais beau gesticuler tant que je pouvais, j'étais bien maintenue !
Par Maelle qui me tenait fermement par les épaules tout en continuant d'enfoncer ma culotte dans ma bouche, et par Norbert qui avait plaqué sa main sur mes fesses nues en m'obligeant à faire un va et vient sur son membre tendu !
  Je ne pouvais même pas crier, sinon des : " 'ON ... 'ON ... 'ALAUD ! 'ODU'ES ... !"


 
  Puis je sentis le sexe de Norbert ramollir, puis Maelle me relacha tout en disant :
-" Maintenant, tu fais le tour du parc en gardant ta culotte dans la bouche et les fesses à l'air ! Sinon, il va t'en cuire !"
  Et je m'exécutai, la mort dans l'âme, sous leurs rires et leurs moqueries !

                       Ce fut une expérience humiliante dont j'ai gardé longtemps les séquelles !
  Par la suite, lorsque j'avais reçu une fessée déculottée par mon tuteur, je partais dans ma chambre pour quitter ma culotte et la mettre dans ma bouche ! En ... imaginant que ce soit lui qui me l'enfile !

                                                                                 A BIENTÔT !

20 commentaires:

  1. Ouch ! Voila en effet une sacrée fessé humiliante pour la pauvre estelle ! A moitié nue dans un parc, fessée par la soeur de son petit copain et humiliée avec sa propre (plus ou moins !) petite culotte ... hé bien ça ne rigole pas !! Bravo pour cette histoire, j'ai hate de connaître votre prochaine (et de savoir ce qui va m'arriver par la même occasion)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette petite histoire sympathique.

    RépondreSupprimer
  3. moi g trouver cette histoire un peu degeu ! humiliante !
    ma preferet c
    l education d estelle
    et vous ?

    RépondreSupprimer
  4. Je me souviens sur l'autoroute avoir une grosse envie de faire pipi ! Je demandai à ma mère de s'arrêter, mais il fallait attendre le prochain parking . Et je ne pus me retenir !
    Une fois arrivées au fameux parking, ma mère, très en colére, me fit retirer ma culotte et me la flanqua dans la bouche . Beuh ...
    Puis elle retroussa ma jupe et je reçus une magistrale fessée cul nu devant des tas de gens qui picniquaient sur ce parking. Toujours avec ma culotte pisseuse dans la bouche ! Toi, Estelle, c'est inventé par Zerte, moi ce fut réel ! Tous ces gens avaient vu mes fesses nues recevoir la fessée, avec ma culotte bien enfournée dans ma bouche . Luce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Luce,

      Est-ce que cette aventure t'a donné envie de "repratiquer" aujourd'hui?

      gigi3945@gmail.com

      Supprimer
    2. Luce: ouch trés dure comme punition, une culotte pleine de pipi et une fessée ça n'a pas du être là joie ! et en public en plus, j'espere au moins que ta mére n'a pas dit trop fort que tu avais fait pipi dans ta culotte. Je compatis en tout cas.

      Supprimer
  5. Bjr Estelle,
    Comme toi, moi aussi je suis mineure, tout juste 15 ans, et je ne comprends pas pourquoi les sites de fessées soient interdits à nous autres, encore enfants, qui sommes vraiment concernées par cette fessée !
    Parceque nous sommes déculottées et qu'on montre nos fesses ?
    Et alors ? Quand on reçoit une fessée réelle en public, çà ne gêne personne que je sache ? Au contraire on dit : " Elle l'a bien mérité !"
    Qu'est-ce que tu en penses ?
    En tout cas moi j'ai bien envie de recevoir des fessées, comme toi, par des personnes plus agées.
    Il n'y a pas de porno, c'est une correction !
    Au diable les mauvais penseurs qui voient de l'érotisme dans ce genre de punition !
    J'aime la fessée pour la fessée ! Sans plus §
    MANON

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Manon, ce que tu dis est mignon!
      Même s'il n'y a pas de "porno" dans la fessée, il y a quand-même une certaine dimension érotique, sinon cela n’intéresserait pas autant les gens!
      Le fait pour une dame de montrer son intimité et, pour un homme, de la regarder donne dans l'érotisme.
      Qu'en pensent les lecteurs/lectrices?

      gigi3945@gmail.com

      Supprimer
    2. Manon: Je suis heureuse de pouvoir partager ma passion avec toi entre autres.
      La réponse a ta question est difficile. Etre fessée en public c'est humiliant, la fessée c'est un correction, être exposée devant des gens rajoute un degré d'humiliation à la punition. Le probléme vient du fait qu'un enfant ne peut pas se défendre contre l'adulte qui le fesse et l'humiliation et le mal que la fessé, notamment en public peut apporter. Il ne choisit pas d'être fessé. En tant qu'adulte, j'aime la fessée et si je veux m'y soumettre c'est de mon propre choix que je le fais (cela dit je n'ai encore jamais passé le pas).
      De plus la fessée s'appliquant sur les fesses en générale nue, certaine parties qui devraient rester privées sont montrées et c'est cela que l'on qualifie de pornographique.
      Je comprends ton point de vue, pourquoi on peut aimer la fessée pour elle même pour ce qu'elle nous apporte mais il faut bien que tu comprenne que c'est un sujet un peu tendancieux. A ton âge mes parents me menaçait pas mal de me fesser, parfois déculottée mais ne me l'ont jamais administrée. Cela dit je pense que c'est en partie de la que vient mon gout pour la fessée. Cela n'est pas grave, je m'en porte plutot bien, cependant mieux vaut ne pas le crier sur tout les toit, par rapport à ce que je t'ai dis plus haut. Et si tu veux réaliser ton envie et bien il va falloir attendre un peu par conte. Voila quoi, j'espère que j'aurai répondu à ta question Manon.

      Supprimer
    3. Voyons : Manon a 15 ans en décembre 2013, et nous sommes plus de 34 mois plus tard. Manon doit maintenant être majeure, ou très proche de sa majorité. Ce serait sympa de sa part de nous dire si elle apprécie toujours autant la fessée cul nu...

      Supprimer
  6. Yahouu !! Chapeau Manon, moi j'aurais pas osél'faire. suis aussi mineur, 14 printemps ( mois d'avril ) p'tit mec qui aimerait bien recevoir encore fessées d'l'enfance.
    T'as raison de dire que la fessée nous est réservée en priorité car nous sommes encore des gosses.
    Moi je voudrais encore qu'une dame me déculotte !
    Alors pourquoi on aurait pas droit à notre blog bien à nous ? Suis sur qu'on serait pas que tous les deux ! A moins qu'on nous accepte sur celui-ci ?
    Moi, j'veux la fessée par une dame sévère .
    Yvon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yvon: Je ne suis pas d'accord avec toi, la fessée n'est pas reservé au enfants et je dirais même qu'elle ne le devrait pas. Une fois encore il y a une différence entre s'imaginer enfant recevant la fessée et être fessé en tant qu'enfant. Quand à ton souhait d'être fessé je suis certaine que Monsieur mon tuteur pourra le réaliser en dessin en tout cas.

      Supprimer
  7. Je me demande si Estelle est aussi coquine dans la vie...

    gigi3945@gmail.com

    RépondreSupprimer
  8. Bon, d'accord, je reconnais qu'il y a quelque chose de troublant à montrer ses fesses lors d'une déculottée ! Mais il n'y a aucun attouchement sexuel qui puisse dire c'est porno ! Moi je trouve que c'est super humiliant de se faire baisser la culotte, mais ensuite il faut quand même la subir cette fessée ! Moi j'aime çà sans penser à mal !
    Manon.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour tout le monde, je tiens d'abord à présenter mes excuses à celles et ceux qui m'ont adressé des message. Des excuses pour ne pas vous avoir encore répondu mais sachez que Monsieur mon Tuteur m'a puni pour cela ..... par dessin.
    D'abord pour clarifier quelque chose, manon, luce et yvon, je ne suis pas mineur, les fessées de Monsieur mon tuteur me represente ado mais je ne le suis plus aujourd'hui.
    Je vais répondre à chacune et chacun à la suite de ses messages. Si vous voulez continuer la discussions de façon privé, voici l'adresse à laquelle vous pouvez me joindre: lovespk86@yahoo.fr
    En tout cas je suis heureuse de voir autant de monde sur ce blog et de pouvoir discuter et partager ma passion avec vous

    RépondreSupprimer
  10. Bien moi je n'ai assisté à des fessée cul nu seulement au collège. Les classes étaient mixtes mais les fessées déculottées n'étaient réservées qu'aux garçons. Etant adolescente à l'époque c'était avec plaisir que j'assistais au déculottage et à la fessée qui était donnée debout sur l'estrade face à la classe qui se marrait. Malgrès les âges les garçons pleurait de honte et de douleur car la fessée était dure en plus d'être humiliante. Il y avait un garçon dont j'étais amoureuse et vers la fin de l'année il y a eu droit! Il a reçu la fessée le slip aux chevilles et j'ai vu son zizi ballotté sous les claques, ensuite il à été au coin cul nu toute l'après midi. Quel spectacle! Je ne peux vous décrire l'état d’excitation dans lequel j'étais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les classes étaient mixtes mais les fessées déculottées n'étaient réservées qu'aux garçons."
      Ce genre de constat sexiste écœurant, que j'ai hélas aussi pu faire en connaissant des situations comparables, me donne plutôt envie de vomir.

      Supprimer
    2. Bonjour,
      J'ai reçu de nombreuses fessées étant enfant puis à l'adolescence puis à l'age adulte et toutes ces fessées ont été administrées par la gent féminine
      La fessée fait partie de ma vie

      Supprimer
    3. "Ce genre de constat sexiste écœurant, que j'ai hélas aussi pu faire en connaissant des situations comparables, me donne plutôt envie de vomir" Quelles situations comparables avez vous vécu ?

      Supprimer
  11. Chère Estelle,
    J'ai voulu t'adresser un message sur ta boite mail mais ce message ne t'es apparemment pas parvenu
    l'adresse mail n'existe plus

    RépondreSupprimer