lundi 17 novembre 2014

COLETTE ET REMY !


                                                             Voilà une petite histoire imaginaire, voir féérique, que peut-être beaucoup d'enfants ont dû rêver le soir dans leur lit en caressant leurs fesses encore toutes brûlantes !
                                                             Histoire de s'amuser !

                                                     _______________________________


                                 Assis sur les marches  de la place du marché, Colette et Rémy étaient en train de  " philosopher " sur un drôle de sujet !
-" J'en ai marre de recevoir une fessée à chaque bêtise que je fais ! Mes parents en font autant que moi, mais eux n'ont pas droit à la fessée !"
-" Oui, t'as raison ! Moi aussi, je suis déculottée pour exposer mes fesses à la correction ! Tandis qu'eux, lorsqu'ils font une ânerie, ils en rigolent ! C'est pas juste !"

 Quand d'un coup, une voix "off" venue de nul part se fit entendre :
-" Vous savez, les enfants, il existe une planéte où  les adultes reçoivent de bonnes fessées par des enfants comme vous ! Même que ce sont eux qui vont à l'école avec un bonnet d'âne !
Regardez bien ce gros nuage blanc au dessus de vos têtes ! Vous allez voir apparaître des images qui vont vous en dire plus !"
 Alors les deux gosses fixèrent ce nuage et, en effet, au bout d'un moment, ils aperçurent des personnages !
 D'abord des enfants de leur age et leur taille, trés flous, leurs visages à peine visibles, accompagnés d'adultes très grands, presque des géants ! Environ 1mètre 90 et même 2 mètres !
Puis les enfants devinrent plus nets et, Oh surprise ! c'étaient vraiment leurs sosies !
Colette et Rémy se reconnaissaient parfaitement !
Ensuite, les images défilèrent et Rémy put se voir en train de sermonner une grande dame qu'il ne connaissait pas mais que le "pseudo Rémy", dans ce nuage appelait "Maman " !
-" Tu sais, maman, que je ne veux pas que tu dises de gros mots ! Il va falloir que je te punisse,
n'est-ce pas ?"
-" Oh non mon fils ! Pas la fessée !"
Sans lui répondre, il souleva sa jupe et la coucha en travers de ses cuisses !
( Le vrai Rémy se posa une question : Comment avait-il fait ? Cette géante devait bien peser ses 80 kilos ! Pour un gringalet comme lui ... ! )
 Puis il lui baissa sa culotte, et Rémy put voir une magnifique paire de fesses rebondies, dignes de celles qu'il avait admiré sur les grandes statues au musée du Louvre !
Et la vilaine maman reçu une magistrale fessée !
Une fessée comme il ne l'avait jamais imaginé ! Bien claquante qui dura une centaine de claques !
Les rondeurs bien dodues étaient écarlates de partout !

 Puis le film disparut pour laisser place à une "pseudo Colette", les mains sur les hanches, en train d'enguirlander un grand "papa" tout penaud !
-" Moi je sais pourquoi tu es en retard ! Parce que tu as fait un détour par le bistro pour aller trinquer avec tes copains ! Oh, mais tu vas avoir la correction que tu mérites !"
-" Non, Fifille ! j'le ferai plus !"
Mais la fifille en question était intraitable ! Elle revint munie d'une brosse à cheveux !
Une brosse qui parut énorme aux yeux de la vraie Colette, mais comme tout était démesuré dans ce monde de géants ...   
Et elle se vit comme si c'était elle qui agissait ! En train fe déculotter ce ... nouveau papa !
Elle fut quand même un peu gênée en apercevant furtivement un zizi énorme .
Mais la "pseudo Colette " avait déjà ployé le puni en travers de ses genoux, et le "clac" retentissant du plat de la brosse se fit entendre ! Un "clac" sans cesse répèté sous les cris du monsieur !
Oh, bon sang, il avait le cul tout rouge qui commençait à bleuir !

  Puis, comme auparavant, les images s'estompèrent et apparut une salle de classe !
Les élèves étaient des adultes avec leur cartable, et la maîtresse, en blouse grise, était une fillette coiffée de deux couettes !
Malgré ce petit changement physique, Colette se reconnut aussitôt dans le rôle de cette maîtresse d'école !
Elle était au tableau en train d'écrire la date du jour lorsqu'elle entendit des chuchotements derrière son dos !
Elle se retourna vivement pour apercevoir une élève qui bavassait allégrement.
Elle alla la saisir par l'oreille pour l'amener sur l'estrade . ( Son bras était bien tendu pour la maintenir par l'oreille car elle était vraiment grande !)
-" Madame Duval, il me semble vous avoir répèté par deux fois que je ne voulais pas de bavardage ! Alors cette fois, c'est la fessée !"
-" Pas devant la classe, maîtresse !"
-" Si madame ! et je vais même vous déculotter pour administrer cette devant toute la classe !"
La forte dame avec une grosse poitrine se mit à pleurer comme une gamine lorsqu'elle se retrouva sur les genoux de "maîtresse Colette", culotte baissée, montrant ses fesses toutes nues à d'autres messieurs et dames qui rigolaient en la voyant gesticuler sous une bonne fessée !
Rémy fulminait car l'image présentait le visage en pleurs de Mme Duval et non les bonnes grosses fesses qu'il imaginait !

  Mais une fois encore l'image se déplaça pour montrer un papy et une mamy ( A peine la soixantaine !) qui se faisaient mutuellement des choses contraire à la bonne morale !   
Alors Rémy et Colette se dirigèrent vers un placard pour en sortir un solide martinet avec de longues lanières carré et un autre instrument moins classique dont le manche était terminé par trois larges bandes de cuir ( Plus communément appelé "tawse" dans les pays Anglo-Saxon !)
Le papy n'avait pas eu le temps de remonter son pantalon et "Pseudo-Colette" se mit aussitôt à l'ouvrage en cinglant à toute volée fesses et cuisses du monsieur indécent !
Quand à "Pseudo-Rémy", après avoir descendu bien bas la culotte de la mamy, il dut grimper sur un caisson car la forte dame dépassait les 2 mètres !
Il lui plaça les mains derrière la tête avant, lui aussi, de fouetter les grosses fesses !
A l'écoute des cris de la dame, les deux spectateurs ( Les vrais Colette et Rémy ) se doutaient qu'elle devait bien le sentir ce martinet !
Ouh ... de telles lanières ne pouvaient que lui cuire le derrière !

  C'est sur cette image que le nuage redevint nuage !
Colette et Rémy se demandaient bien s'ils n'avaient pas rêvé !
Mais en se regardant avec de grands éblouis, ils comprirent que même si c'était le fruit de leur imagination, il l'avait partagé tous les deux !  

16 commentaires:

  1. Tres belle histoire, quel enfant fessée n'a pas révé de se venger ainsi

    RépondreSupprimer
  2. Très jolie conte sur le renversement des rôles. Madame Duval a des formes très expressives, surtout quand elle est penchée en avant pour recevoir la fessée de son élève, le postérieur un peu relevé : on coprend la réaction du garçon! Hélas les maîtresses que j'ai eu ne donnaient pas envie de les mettre cul nu!
    Le retour à la réalité de Colette et Rémy n'a pas été trop dur? J'imagine que leurs rêverie les a mis en retard à la maison, où les attende le martinet parental pour remettre les pendules à l'heure.

    RépondreSupprimer
  3. Hum ... Encore une histoire charmante ! Mais je vais vous faire un petit reproche ! Pourquoi vous ne parlez pas plus souvent du martinet ?
    Ce n'est pas plus terrible qu'une fessée manuelle .
    Pour ma part, quand je fais une bêtise, je ne le dis pas à mon mari .
    Je pose le martinet sur la table, je me déculotte, je me place à plat ventre sur l'accoudoir d'un fauteuil, et j'attends qu'il rentre !
    Il comprend tout de suite que j'ai été négligente et je reçois une bonne dizaine de volées de lanières !
    Cà me fait mal mais çà me fait du bien aussi de savoir que je suis punie par ce martinet tenu par mon homme
    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bjr Virginie.
      Chez nous aussi, le martinet sert beaucoup. Ma femme le reçoit assez régulièrement, et quelquefois, elle me le donne, avant que je ne découvre la bêtise commise. Comme cela, elle pense que la fessée sera moins dure, et elle a souvent raison. Par contre, je ne l'ai jamais vu m'attendre, déculottée et en position pour être punie.
      Milu

      Supprimer
    2. Virginie c'est une excellente méthode pour bien accueillir le mari justicier. Cela vous fait du bien dites vous d'être punie ainsi. J'imagine qu'il doit être très sensible à cet accueil. Que vous dit-il? Cela l'enorgueillit-il de vous voir en attente prête à recevoir la fessée.

      Supprimer
  4. Bjr Mr Zerte, tout d'abord nos félicitations pour ce texte et ces dessins surréalistes .
    Mais nous avons vu que sur votre site vous avez autorisé une fille de notre age ( Zozo, 14 ans ) à s'exprimer .
    Alors est-ce qu'on peut, ma copine et moi-même, nous raconter aussi sans tabous ?
    C.à.D., lorsqu'on croise des gens qui nous semblent sympas, on se chamaille jusqu'à ce que l'une d'entre nous ( désignée à l'avance ) dise : " Attends, je vais te déculotter pour te donner la fessée !"
    Avec nos allures de fillettes, il n'y a aucun problème pour que ces gens rigolent en voyant cette fessée déculottée concrétisée .
    Si çà vous interesse ...
    Anna et Julie.

    RépondreSupprimer
  5. Bientôt ce sera mon tour...peu être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te signale, Amélie, qu'on attend toujours de voir tes fesses déculottées ! Demain ou dans 6 mois ?
      Bises JM Zerte !

      Supprimer
  6. Bonjour M. Zerte je m'appelle léo cela fait des moi que je vais sur votre site et je referais que vous dessinier entrain de me faire corriger par quelqu'un poudrier vous me dire comment je dois faire.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour M. Zerte je m'appelle léo cela fait des moi que je vais sur votre site et je referais que vous dessinier entrain de me faire corriger par quelqu'un pourriez vous me dire comment je dois faire cela fait des moi que j en rêve je vous en prit dite moi comment je doit faire pour que vous puissiez me dessiner ..merci bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense déjà l'avoir il suffit de me contacter à rezette50@yahoo.fr et de m'expliquer ce besoin et dans quelle situation !

      Supprimer
  8. Quelle belle idée... La maman qui a raté le gâteau d'anniversaire et qui reçoit la fessée déculottée de son fiston devant ses camarades au moment du goûter...

    RépondreSupprimer
  9. J'ai toujours trouvé très excitants les scénarios d'adultes punis de la sorte par des enfants.
    Et vous?

    gigi3945@gmail.com

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour M.Zerte comment faire pour vous proposez une histoire qui m'est arrivée que j'aimerai voir dans votre blog ?

    RépondreSupprimer
  11. J'ai reçu beaucoup de fessées étant enfant jusqu'à mes 15 ans . Toutes ces fessées ont été administrées par la gent féminine soit par ma mère ,soit par mes institutrices ou bien des mamans autres que la mienne
    Mais , à l'age adulte ,j'ai reçu encore des fessées déculottées par mon épouse pour lui avoir mal parlé.
    Mais je voudrais vous conter la fessée que j'ai reçue par ma compagne il n'y a pas si longtemps
    En effet , je partage ma vie avec une femme qui est la mère de 2 filles agées de 20 ans et 16 ans
    Nous étions en vacances cet été et nous résidions dans un gite en montagne
    Nous prenions le café confortablement assis sur des transats et discutions tous les 4 paisiblement lorsque la conversation s'envenima car ma compagne se disputa avec sa fille cadette AUDE
    Très complice avec ma petite belle fille qui me considère comme son papa d'adoption , je pris partie pour AUDE ce qui déplut à ma compagne qui me dit :" j'ai une discussion avec ma fille et je te prie de ne pas t'en meler "
    Mais je continuai à défendre ma petite belle fille qui me dit :" Heureusement que tu me soutiens jeanphi "
    Cela énerva ma compagne qui me regarda d'un air sévère et dit :" Qu'est-ce que tu dirais si je te fessais pour te calmer"
    Je n'en revenais pas , le mot "Fessée " était laché dans la bouche de ma chérie et cela m'excita . Je ne pouvais pas croire qu'elle allait mettre son avertissement en pratique
    Alors je rétorquai :" j'aimerai bien voir çà !"
    Soudain ma compagne se lève de son siège et me saisit par le bras et m'oblige à me lever
    Les filles nous regardent et assistent bouche bée à la scène
    En effet leur maman passe à l'acte rapidement et commence à déboutonner mon jean
    Je me laisse déculotter sachant que j'ai été trop loin dans ma provocation
    je suis mis cul nu en 10 secondes
    Ma compagne s'assied sur une chaise puis me bascule sur ses genoux et commence à claquer mon derrière devant ses filles que je n'ose regarder car malgré mon excitation je reconnais que recevoir une fessée déculottée devant mes petites belles filles est inédit
    La fessée est magistrale et bien que je sois adulte je pleure à chaudes larmes comme un petit enfant et je me mets à crier meme car mes fesses me brulent
    la fessée dure bien 5 mn
    Ma compagne me relache enfin et me donne une leçon de morale devant ses deux filles
    je l'écoute toujours cul nu sans broncher puis elle me congédie dans ma chambre pour continuer à discuter avec AUDE qui reçut elle aussi un instant plus tard une fessée par sa maman pour lui avoir tenu tete

    RépondreSupprimer