lundi 30 juin 2014

UN PEU TROP olé-olé ( SUITE )

                               Résumé de l'épisode précédent,
                                        Estelle avait été injustement accusée d'avoir provoqué un chahut un peu ... olé-olé, et s'était retrouvée punie par une bonne fessée administrée par Elsa !
  Mais son tuteur n'était pas de cet avis § Non pas qu'il plaignit sa petite protégée, une déculottée publique ne pouvait que lui faire du bien !
  Mais en s'adressant à Elsa, il montra du doigt le haut du pantalon d'Arthur un peu ... trop tendu !
Puis il retroussa la sortie de bain de Nadia pour qu'elle voit une petite culotte tout ce qu'il y a de mini, ne cachant rien de ses rondeurs !


                                                                   ____________________

                                                             J'avais un martinet accroché derrière la porte d'un placard. Je m'en saisis pour le présenter à Elsa !
-" Voilà un instrument qui va certainement t'aider à corriger les vrais responsables !"
  Surprise, elle regarda ce martinet tel un objet insolite, caressa les lanières en cuir, puis s'en empara pour le faire claquer plusieurs fois de suite sur sa main gauche .
  Nadia et Arthur la suivaient des yeux, un peu inquiets ... ! Et il y avait de quoi être inquiet car son injonction d'obéir fut immédiate !
-" Vous allez tous les deux vous mettre les fesses à l'air pour que j'inaugure le cadeau de Monsieur Zerte !"
  Nadia, connaissant les sévères morsures du martinet, commença à pleurnicher, mais Arthur la rassura : -" Ne t'inquiétes pas, c'est du bluff ! Jamais Elsa n'osera s'en servir !"
   
  Mais à peine son bermuda descendu, ce fut un excellent revers de lanières tendues qui cueillit le haut de ses cuisses, l'obligeant à faire un bond en avant !
-" Dépêches-toi de retirer ton caleçon, que j'en fasse autant sur tes fesses !"
  Déjà, Nadia docile avait baissé sa culotte, me laissant voir de nouveau son adorable fessier bien rond !
  Puis j'avisai celui de "petite chérie", toujours au coin avec les mains à plat sur la tablette !
Heu ... ce n'était plus une fillette ! Ce qu'elle montrait était mignon, certes, mais indécent !
 Je me précipitai pour cacher ce qui était réservé à mon regard !
Quand j'entendis le claquement significatif du martinet ! Ainsi que l'appel à l'aide d'Elsa :
-" Si vous pouviez les cramponner pour que je les fouette comme il faut ... !"
Alors je leur coinçais la tête sous mes bras, contre mes hanches, et elle se remit à fouetter !
    
  Pas besoin de lui expliquer le maniement du martinet, elle l'avait trouvé instinctivement !
Avec de grandes volées de lanières qui cinglaient parfaitement cuisses et fesses !
Ouh ... j'avais l'impression de contenir une mélée de rugby tant la poussée de Nadia et surtout d'Arthur était puissante à chaque réception des bonnes cinglées administrées par Elsa !
  Ce n'était pas une fessée pour jouer qu'elle flanquait, mais une vraie correction !
En tout cas, comme elle portait une robe assez courte, à chaque envolée du martinet cette robe se soulevait et je pouvais voir sa culotte dentelée. Hum ... pas vilaine cette vision ! Surtout que son fessier était bien rebondi, et ... sa culotte pas bien large !
   
  Vu l'état des fesses cramoisies des punis, elle décida de stopper le châtiment !
Ah, ils pouvaient frotter leur fesses ! Cà devait leur cuire !
  Puis Elsa, contente de son autorité, secoua le martinet tout en me regardant.
-" Je suis enchantée de cet instrument, monsieur Zerte, et je serai heureuse de m'en resservir !
Surtout ... sur quelqu'un qui n'hésite pas à bien se pencher pour mieux regarder ma culotte !
N'est-ce pas ?"
Heu ... Je crois qu'il était tant de changer de sujet ! Tiens, il y avait un excellent film à la télé !
Bon ! Nadia et Arthur, toujours les fesses à l'air sous l'ordre d'Elsa de ne pas se reculotter, sont restés debout, ne pouvant poser leur fesses et pour cause ... !
Quand à "petite chérie" elle est venue s'asseoir sur mes cuisses en remuant du popotin !
Vilaine fille !
Mais... je n'aimais pas le regard noir d'Elsa !
     


5 commentaires:

  1. Le martinet reste un mauvais souvenir avec ma mère, car nous étions la plupart du temps en culotte courte et elle cinglait nos cuisses . C'était horrible et tout le monde pouvait voir les traces .
    Par contre, ma tante nous déculottait et nous recevions les lanières sur les fesses nues. C'était nettement moins douloureux et ... même presque agréable ! Mais ce n'était surement qu'une impression car, comme Zerte, je devais certainement avoir le "syndrome de la déculottée". J'acceptais pleinement ce martinet sur mes fesses dénudées, même en présence de mes cousines !
    Mais je crois surtout que la déculottée y était pour beaucoup, me faisant oublier la douleur. Louis.

    RépondreSupprimer
  2. Je veux la suite de mon histoire la semaine prochaine si possible Monsieur Zerte

    RépondreSupprimer
  3. a quand une autre histoire? avec elsa, nathalie

    RépondreSupprimer
  4. Quand aurons nous enfin la fin de cette histoire ? Quand est ce que Elsa va fouetter Mr Zerte sévèrement ? C'est tout ce qu'il mérite !!

    RépondreSupprimer
  5. Il serait temps que l'on ai enfin la fin de cette histoire. Mr Zerte aurait-il honte de se faire fouetter sévèrement par la belle Elsa ?

    RépondreSupprimer